• Votre panier est vide.

Le pseudo-code

(Dernière mise à jour: 22 mai 2021)

Qu’est-ce que le pseudo-code?

Le pseudo-code est de la programmation en langage humain. Avant d’amorcer cette notion, il est important d’avoir une bonne préparation et évaluation de nos besoins avant d’écrire quoi que ce soit. Le planning est plus important que l’exécution ! Écrire un pseudo-code, c’est exactement comme écrire une recette de cuisine, on commence par une liste d’ingrédients (les variables) et ensuite vient l’écriture de la préparation (les instructions) dans un langage qui peut être compris par le commun des mortels.

Le test du corridor

La meilleure méthode pour connaître si le pseudo-code est vulgarisé de façon appropriée, c’est de faire, ce que l’on appelle, le test du corridor. En d’autres mots, est-ce que la lecture du pseudo-code peut s’effectuer par quelqu’un qui n’a aucune expérience en programmation ? Est-ce qu’en suivant les étapes, ligne par ligne, le lecteur peut comprendre la logique du programme ?

L’exemple du retrait au distributeur de billets / guichet automatique bancaire

Voici un exemple simple d’un pseudo-code pour expliquer le déroulement d’un retrait au guichet automatique bancaire:

Variables :

  • Numéro de la carte : Nombre de 16 chiffres sur la bande magnétique de la carte
  • NIP : Code numérique de 4 à 6 chiffres
  • Nombre d’essais pour le NIP : Nombre
  • Solde du compte : Nombre
  • Montant à retirer : Nombre Imprimer reçu : (vrai ou faux)

Instructions :

  1. Attendre l’insertion d’une carte.
  2. Lire la carte.
  3. Demander le NIP à l’usager.
  4. Attendre le NIP.
  5. Si le NIP est égal au NIP de la carte, passe à la partie retrait sinon :
  6. On augmente le nombre d’essais pour le NIP de + 1.
  7. Si le nombre d’essais est égal à 3, alors garde la carte sinon :
  8. Aller à l’étape 3.

Fonction Retrait :

  1. Afficher le solde du compte.
  2. Demander le montant à retirer.
  3. Attendre le montant.
  4. Solde du compte = Solde – montant à retirer.
  5. Donner l’argent au client.
  6. Afficher le nouveau solde du compte.
  7. Demander s’il veut imprimer un reçu.
  8. Attendre réponse.
  9. Si oui : imprimer reçu.
  10. Éjecter la carte.

L’exemple précédent vulgarise un distributeur de billets qui ne fait qu’une seule action, les retraits, mais il est facile d’extrapoler l’exercice et d’ajouter d’autres modules, comme les dépôts, ou consulter le solde. Chaque partie représente une fonction qui sert à exécuter une série de commandes afin d’atteindre un objectif. Par exemple, faire un retrait au guichet automatique bancaire.

Pourquoi faire un pseudo-code?

Après plusieurs années d’expérience en programmation, il est facile d’omettre le pseudo-code, car la programmation peut devenir instinctive. Par contre, être bien préparé peut permettre de réaliser en 100 lignes de codes ce que l’on aurait autrement effectué en 1000 lignes.

En utilisant cette démarche, on risque moins de commettre des bogues, de se perdre dans sa logique et le travail d’équipe est plus efficace. Dans les grandes entreprises et sur les projets non triviaux, le planning est primordial. Chaque équipe doit coder une partie vitale du projet pour ensuite collaborer avec d’autres modules créés par d’autres gens qui n’ont jamais vu au préalable l’autre partie du travail ou le projet, dans son intégralité.

Parfois, le pseudo-code peut nous faire réaliser l’ampleur d’un travail avant son exécution, car en être conscient permet de prendre les bonnes décisions, afin de maximiser le temps de production. Ceci nous permet également de connaître où couper et quels modules devraient être achetés plutôt que programmés en interne.

0 responses on "Le pseudo-code"

Leave a Message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Develop4fun. Tous les droits réservés.