• Votre panier est vide.

Mieux coder, moins coder

(Dernière mise à jour: 14 janvier 2019)

« The best Code is No Code » : le meilleur du code, c’est celui qui n’existe pas. Le code qui n’est pas écrit c’est celui qui ne bogue pas, ne doit pas être maintenu.

Chaque génération apportait son confort, son sucre syntaxique, ses moyens d’expressions plus puissants, concis et flexibles et ses levées de bouclier par les « vrais programmeurs ».

Et ayant démystifié ce qui dirige l’innovation, il semble impossible que la manière d’écrire du code, dans un éditeur de texte puis dans un IDE (en français EDI, Environnement de Développement Intégré) ne subisse pas elle aussi des mutations cosmétiques (langages, outils de formatage et validation) à structurelles.

Les principes de l’innovation sont toujours les mêmes : une société, une économie se posent des problèmes. On imagine, applique, croise et assemble des siècles d’idées et techniques.

Les développeurs n’ayant plus à apprendre les bases, sauront-ils encore développer ou sauront-ils quels impacts « plus bas » dans le mille-feuilles de couches architecturales, ils sont en train de causer par une ligne de code qu’ils insèrent dans une conception un peu complexe ?

Notre métier va et doit changer. Ceux qui survivent ne sont pas les plus forts de tel ou tel domaine, à tel moment, mais bien les plus adaptables.

Le numérique a de plus en plus de place dans notre vie, il est partout. Il ne tient qu’à nous d’en faire un outil de qualité, un assistant fiable, ou un outil qui ne ferait que multiplier nos folies.

0 responses on "Mieux coder, moins coder"

Leave a Message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Develop4fun. Tous les droits réservés.