Un développeur indépendant de jeux vidéo peut-il vivre de ses créations ?

Les nouvelles technologies ne cessent de se développer, rendant plus facile la création des jeux vidéo. Pour certains spécialistes, le coût ne devrait pas représenter un obstacle pour un développeur de jeux, d’autant plus qu’il existe de plus en plus d’outils gratuits pouvant être utilisés en dehors des logiciels payants. En effet, la création d’un jeu ne nécessite pas forcément un énorme budget comme beaucoup le pense. Toutefois, c’est une activité qui demande énormément de temps. De ce fait, peut-on dire qu’il est possible pour un développeur indépendant de vivre de ses créations ?

Money Game
Le marché des jeux vidéo toujours en pleine expansion

 

Évolution du marché des jeux vidéo

Selon les données fournies par le SELL (Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs), le marché du jeu vidéo en France a enregistré un chiffre d’affaire record de 4,3 milliards d’euros en 2017, soit près de 1 milliard d’euros de plus qu’en 2016.

Cela s’accompagne d’un accroissement constant des budgets destinés à la production, ainsi que d’une augmentation du nombre de joueurs. L’expansion rapide de ce marché depuis la fin des années 1990 lui a d’ailleurs permis de devenir l’industrie culturelle la plus importante au monde. Il ne fait pas de doute que l’arrivée des jeux indépendants ou indies au milieu des années 2000 a fortement contribué à cette évolution.

S’ils étaient encore dans l’ombre des jeux développés par de gros studios avec des budgets pharaoniques il y a quelques années, les jeux indépendants ont aujourd’hui le vent en poupe, au point même de devenir un label synonyme d’originalité et de qualité. Tout porte à croire que si des titres comme Angry Birds ou Minecraft ont pu être vendus par milliards, il est possible pour un développeur indépendant de jeux vidéo de concevoir des contenus pouvant attirer l’attention des principaux acteurs de l’industrie.

Il y a deux sortes de positionnement qu’on peut dégager concernant le terme “indépendant”. Le premier a rapport avec une indépendance financière vis-à-vis d’un éditeur, ce qui implique l’idée d’absence de subordination envers ce dernier. Pour ce qui est du deuxième positionnement, il concerne l’indépendance de création de la part du développeur, c’est-à-dire que ce dernier est libre de créer comme bon lui semble.

 

Comment savoir qu’un jeu est rentable ?

Il faut dire que la question de rentabilité ne devrait pas se situer seulement au niveau de l’argent que vous avez dépensé. En effet, un autre critère important qui doit être pris en compte est le temps investi. Et pour cause, même lorsque vous avez dépensé très peu d’argent pour la conception, la rentabilité peut ne pas être à la hauteur de vos attentes si on doit considérer le nombre de jours que vous avez passé à développer votre jeu.

Cependant, un développeur indépendant pourrait dire que la passion du métier prime sur les promesses de gains. Mais est-ce pour autant qu’il faut développer des jeux à perte ? Après tout, on ne vit pas que d’eau fraîche. C’est peut-être ce qui explique le fait qu’un grand nombre de jeux conçus par des indies ne sont jamais dévoilés au grand public. Toutefois, certains développeurs arrivent à rentabiliser auprès d’un public restreint, mais cela va surtout dépendre de l’investissement de base.

D’autres joueurs par contre proposent des jeux à des tarifs très bas pour ne pas dire quasiment gratuits en comptant sur la variété des supports de jeu (tablettes, smartphones, phablettes, etc.) pour atteindre davantage de gamers et rentabiliser. Les exemples les plus courants sont Angry BirdsTemple Run ou encore Minecraft. Ce dernier fait d’ailleurs partie des jeux les plus vendus de tous les temps, en dépit du fait qu’il ait été développé par un seul individu. Mais il y a très peu de “success stories” du genre dans le secteur des jeux vidéo, et la plupart d’entre eux opèrent sur le segment du mobile.

Angry Birds
Angry Birds fait partie des jeux indépendants les plus populaires et les plus vendus au monde

 

 

Pour conclure

À la question de savoir si un développeur indépendant peut vivre de ses créations, il faut avouer que les réponses peuvent varier d’une personne à une autre. Tout va dépendre de comment vous considérez la rentabilité, et de ce que vous êtes prêt à faire ou non pour voir votre jeu se vendre par millions d’exemplaires.

Si pour vous le temps c’est de l’argent, vous devez faire en sorte que chaque minute investie soit rentabilisée même si le budget alloué au développement du jeu est faible. Autrement, vous pouvez vous contenter de dépenser beaucoup d’argent, faire une bonne communication et attendre les millions.

Comments
Chargement ...